Expérimentations : gravure écoresponsable

P1200481.JPG

Il y a deux semaines, j’ai suivi une formation passionnante sur la gravure écoresponsable avec Elmyna Bouchard à L’imprimerie centre d’artiste. Depuis, j’ai décidé d’investiguer davantage afin d’expérimenter les possibilités et les limitations du vernis BIG, les méthodes alternatives de dégraissage et de nettoyage ainsi que l’impression avec les encres Caligo pour la gravure en creux et en relief.

Application de réserves au café (eau+ café)

Application de réserves au café (eau+ café)

Le vernis BIG a été inventé par Andrew Baldwin. Il est une alternative moins toxique au vernis conventionnel qui contient notamment de l’arsenic, du mercure et beaucoup d’autres produits toxiques. Le vernis BIG est principalement composé d’encre. Selon Baldwin, il est très polyvalent et permet d’expérimenter de nombreux effets différents sur sa plaque de gravure : vernis dur, vernis mou, photogravure, réserve au café, etc. Ce vernis est notamment utilisé à la School of Art University d’Aberystwyth depuis 2002 et a été adopté par de nombreux autres ateliers d’impression privés et éducatifs à travers le monde. Si mes expérimentations sont concluantes, j’aimerais bien implanter ces procédés à l’École des arts visuels et médiatiques (UQAM) afin de réduire la toxicité et l’empreinte écologique de la pratique et de l’enseignement de la gravure.

Jusqu’à présent, j’ai rencontré quelques difficultés dans la cuisson du vernis. Je me questionne également sur la faisabilité de certaines images qui nécessitent plusieurs niveaux d’aquatinte (réserve acrylique au air brush) sans le retrait du vernis BIG. Mes expérimentations sont à poursuivre.

Application du vernis BIG qui doit être cuit afin de bien adhérer à la plaque.

Application du vernis BIG qui doit être cuit afin de bien adhérer à la plaque.

Retrait des zones avec les réserves au café.

Retrait des zones avec les réserves au café.

Application du vernis  Stop Out  (réserve acrylique alternative à l’asphaltum) en cours de morsure.

Application du vernis Stop Out (réserve acrylique alternative à l’asphaltum) en cours de morsure.

Pour ce qui est des méthodes de dégraissage, j’ai été agréablement surprise par l’efficacité du mélange sauce soya et carbonate de calcium. Outre l’odeur de mets chinois cheap, cette méthode est vraiment plus efficace que l’utilisation du vinaigre!

Tests d’impression : première épreuves encre noire et verte

Tests d’impression : première épreuves encre noire et verte

Les encres Caligo en creux fonctionnent très bien. Ces encres sont à base d’huile végétale et se lavent à l’eau savonneuse. L’essuyage et le nettoyage sont faciles et la qualité des premières images est belle. Je dois cependant imprimer davantage pour constater l’ensemble des possibilités et contraintes (contraste, brillance, mouillage des papiers, etc.). Je vais poursuivre mes explorations et je vais bientôt expérimenter l’impression de bois gravé avec les encres en relief. À suivre!

Bois gravés en cours de production

Bois gravés en cours de production

Pour plus d’informations sur les procédés d’impression moins toxiques et écoresponsables, visitez le site de Zea Mays Printmaking.