Latence

P1190834.JPG

Parfois, rien ne bouge dans l’atelier pendant quelque temps. Certaines choses restent là dans l’attente. Elles prennent place doucement sans que je m’en rende compte. Des restes, des matériaux qui s’empilent. Entre la méditation matérielle et l’installation latente, ces choses m’habitent pendant plusieurs jours, plusieurs semaines, plusieurs mois et même plusieurs années. Voici l’état des lieux à la fin octobre 2018.

P1190821.JPG
P1190832.JPG
P1190833.JPG
P1190815.JPG
P1190827.JPG
P1190858.JPG
P1190867.JPG
P1190824.JPG

Travaux pratiques : acte 22

P1190801p.jpg

Acte 22 / 26 septembre : Le théâtre des objets

Première impulsion : jouer avec les ficelles

Je regarde la scène vide. La caméra est placée. Je me positionne derrière l’écrin, en haut de l’étagère de rangement. Mon regard surplombe le dispositif turquoise. Je laisse descendre la membrane verte. Je tire les ficelles. Elle glisse sur le mur puis disparait.

Je reprends le jeu. Cette fois, elle monte et descend. Le mouvement est maladroit et instable.

Deuxième pulsion : lancer

La scène est vide à nouveau. Je lance, un à un, les sacs de papiers imprimés. Le geste n’est pas délicat. Malgré la légèreté des formes, le papier tombe lourdement. Le bruit surprend à chaque impact.

P1190795p.jpg

Troisième pulsion : balayer

Le désordre est installé. Les formes de papiers sont répandues sur le sol. Le résultat est sculptural. Je remonte derrière l’écrin. Je descends un amas de languettes de papier blanc vers le sol. Avec un mouvement de balancier, j’essaie de rassembler les formes. La tâche semble impossible, mais le mouvement de balayage est hypnotique.

L’écrin devient un théâtre d’objets en mouvement.

P1190797p.jpg

TRAVAUX PRATIQUES : acte 21

P1190777.JPG

Acte 21 / 12 septembre 2018 : Positionnement

Retour au calme. La lumière change dans l’écrin. Il me reste une heure pour essayer autre chose. Je dépose quelques objets et papiers imprimés au sol. J’accroche quelques formes. Je positionne ces éléments dans l’espace comme si elles étaient des notes visuelles, des indications pour une prochaine intervention.

P1190778.JPG
P1190783.JPG

TRAVAUX PRATIQUES : acte 20

P1190731.JPG

Acte 20 / 12 septembre 2018 : Entre l’ordre et le désordre

Retour dans l’écrin. Tout est bien à sa place comme la dernière fois. Caroline doit venir un peu plus tard pour poursuivre les tournages. En attendant, j’observe mes matériaux, cherche des idées de manipulation. Je découpe quelques impressions, j’isole des motifs. J’accumule ces formes et les empilent sur le sol. J’élabore aussi quelques idées pour les tournages, mais je ne suis pas aussi emballée qu’à l’habitude. Je voulais travailler sur l’aplatissement créer par les motifs sur le fond turquoise de l’écrin, mais j’ai de la difficulté à me mettre au travail.

P1190733.JPG

Caroline arrive, suivie de Stéphane et de deux visiteurs, dont un petit garçon de quatre ans. Il est venu vers moi en me disant « je viens de Liège », puis il est entré dans l’écrin très intéressé par toutes ces formes et ces couleurs. Je lui ai expliqué que je voulais vider l’écrin pour faire un tournage. Il m’a aidée sans hésiter. Ensuite, il m’a dit qu’il voulait travailler encore. On a donc fait une installation ensemble capter par la caméra de Caroline.

Capture d’écran 2018-10-01 à 13.45.12.png

Le désordre s’est installé dans l’écrin malgré la chaleur et le soleil plombant. Le petit garçon à placer et déplacer les formes les unes par rapport aux autres. Il a élaboré un classement et rempli l’espace de tout ce qu’il trouvait. Un peu comme l’imaginaire d’un dessin d’enfant, l’installation est devenue très spontanée et imprévisible. Voici quelques images de cette expérience.

P1190735.JPG
P1190740.JPG
P1190744.JPG
P1190754.JPG
P1190757_1.jpg
P1190755.JPG
P1190756.JPG

TRAVAUX PRATIQUES : acte 19

P1190659.JPG

Acte 19 / 5 septembre : Scintillement

Je retire les roches de papier et les dispose sur le bord de la vitrine. Je décide de recouvrir une partie de l'écrin avec des languettes de papier métallique. Je les colle les unes à la suite des autres sans prévoir la composition. On dirait que je prépare une scène de fête ou un évènement spécial.

P1190665.JPG

Le vent fait vaciller le papier métallique. La douceur du mouvement contraste avec l'aspect clinquant du matériau.

À un certain moment, j'aperçois une petite fille qui me regarde et sourit.  Ces yeux scintillent comme le papier métallique. Le brillant attire toujours les regards.

Je choisis de repositionner quelques éléments dans l'écrin dont les bâtons et d'autres matériaux imprimés. Je photographie quelques points de vue. Les éléments imprimés semblent aplatir l'espace. Il en résulte des compositions étranges.

P1190694.JPG
P1190696.JPG

Je sors dehors. Je constate l'effet du scintillement qui se superpose un reflet de la ville. L'aspect ludique des compositions laisse place à une ambiance de fête.

P1190723.JPG

La lumière commence à changer dans l'écrin. Il est temps de ranger les matériaux et de partir.

P1190684.JPG

TRAVAUX PRATIQUES : acte 18

2018-09-05 11.36.03.jpg

Acte 18 / 5 septembre 2018 : La gravité inversée

Je vide l'écrin de son contenu. Je dispose la caméra sans prévoir le sens de l'image. Les roches de papier sont lancées sur le sol. Elles retombent avec fracas. En visionnant la scène, je décide de ne pas rétablir le sens de l'image en mouvement.

TRAVAUX PRATIQUES : acte 17

2018-09-05 11.37.56vert.jpg

Acte 17 / 5 septembre 2018 : Glissement et bondissement

1. Je vide l'écrin. Je dépose la membrane verte au fond de la scène. J'attache une ficelle. Je positionne la caméra. Je tire doucement sur la ficelle pour faire avancer l'objet mou. Il glisse doucement sur le sol jusqu'à sortir de la scène. Dehors, le mouvement des voitures anime une autre scène.

2. J'attache une deuxième ficelle. J'attends un moment. Je tire rapidement sur les ficelles afin de provoquer un mouvement brusque, un bondissement presque animal.

3. Sur l'écran de mon ordinateur, je regarde les deux vidéos en même temps.

TRAVAUX PRATIQUES : acte 16

P1190645.JPG

Acte 16 / 5 septembre 2018 : L'incident

À mon arrivée je constate la chute d'un bâton. Le reste des éléments est toujours là, presque qu'intacte. La scène est figée, comme un temps arrêté sur l'incident.

P1190644.JPG

TRAVAUX PRATIQUES : acte 15

Capture d’écran 2018-08-31 à 17.12.56.png

Acte 15 / 29 aout 2018 : L'hygiène du geste (construction en déplacement)

Ramasser les objets. Rassembler les papiers. Laisser les marques. Amener de nouveaux éléments : tubes de carton et boîtes.

Capture d’écran 2018-08-31 à 17.14.22.png

Disposer les objets les uns en rapport aux autres. Déplacer les éléments (se déplacer). Partir du fond et aller vers l'avant. Revenir. Je dois me refaire un chemin.

Capture d’écran 2018-08-31 à 17.13.58.png

Qu'est-ce que je cherche? Cohérence? Équilibre? Satisfaction? Peut-être simplement le plaisir d'être là, de construire un moment en interaction avec le mouvement de la ville.

Capture d’écran 2018-08-31 à 17.04.57.png

Captures d'écran extraites d'un tournage avec Caroline Boileau et Stéphane Gilot.